Configuration des menus dans le panneau d'administration

Professionnels de santé : Prenez garde aux effets de la canicule sur vos patients chroniques

Apostille du Docteur Patrick BARRIOT, expert médical de l'Institut Européen de Formation en Santé.

L’exposition à une température extérieure élevée (plus de
40°C pendant plusieurs jours avec faible amélioration nocturne) peut
entraîner de graves complications en cas de réponse insuffisante ou
inadaptée des mécanismes de thermorégulation.

Les personnes âgées polymédicamentées, atteintes de pathologies
variées (notamment neuropsychiatriques, cardiovasculaires ou rénales)
constituent un groupe à haut risque.  L’accroissement du risque procède
le plus souvent de l’association d’une vulnérabilité physiologique, de
comportements inappropriés et d’effets médicamenteux iatrogènes.

De nombreux médicaments sont susceptibles d’altérer l’adaptation de l’organisme à la chaleur
et ce par différents mécanismes : perturbation centrale de la
thermorégulation (psychotropes, neuroleptiques, antidépresseurs…),
perturbation de la sudation (anticholinergiques, vasoconstricteurs…),
perturbation de la régulation hydroélectrolytique et de la fonction
rénale (diurétiques, IEC et sartans, AINS…).

Les personnes souffrant de troubles neuropsychiatriques, les
personnes âgées avec troubles cognitifs et perte d’autonomie, sous
traitement psychotrope, doivent être particulièrement surveillées. Les
patients souffrant de pathologies cardiovasculaires, notamment les
patients hypertendus, prennent généralement des médicaments susceptibles
de provoquer des troubles hydroélectrolytiques et d’altérer la fonction
rénale (diurétiques, inhibiteurs de l’enzyme de conversion ou
antagonistes des récepteurs de l’angiotensine II).

Les AINS sont également responsables d’altération de la fonction rénale,
notamment chez le sujet âgé et diabétique, et leur consommation est
déconseillée dans ce contexte. Les perturbations hydroélectrolytiques
(hypokaliémie, hyperkaliémie ou encore hypomagnésémie) peuvent favoriser
la survenue de troubles du rythme cardiaque. Chez les patients traités par antiarythmiques, la réalisation d’ECG doit être d’indication large et une adaptation des posologies est parfois nécessaire.

D’une façon générale, chez le sujet âgé avec fonction rénale défaillante,
la déshydratation entraîne des perturbations pharmacocinétiques avec
augmentation de la concentration sanguine de nombreux médicaments et
risque d’apparition d’effets toxiques
, notamment pour les
médicaments à marge thérapeutique étroite (digoxine, antiarythmiques,
antiépileptiques, sels de lithium…). Les examens biologiques de
surveillance comportent au minimum l’exploration de la fonction rénale
(urée, créatinémie, clairance de la créatinine) et un ionogramme
sanguin. Il est également recommandé, en cas de canicule, de multiplier
les contrôles glycémiques chez les patients âgés diabétiques de type II
(risque accru de coma hyperosmolaire). Rappelons enfin que les
médicaments ne doivent pas être exposés trop longtemps, même dans un
emballage isotherme, à des températures élevées (coffres ou habitacles
de voiture).

N’hésitez pas à nous contacter pour toute inscription en remplissant
notre formulaire ou toute information complémentaire au 03 87 18 18 18.

0 réponses sur "Professionnels de santé : Prenez garde aux effets de la canicule sur vos patients chroniques"

Laisser un message

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Designed by Fissapps.fr and lacazaduweb.fr